top of page
  • Photo du rédacteurdouble8 conseil

Évitez les coquilles, elles minent votre réputation et votre SEO


image de marque fragilisée par les fautes
© AdobeStock

À l'ère du développement digital, communiquer sans erreur est le sésame pour votre image de marque mais aussi la clarté de vos contenus marketing ou encore leur meilleur référencement.


Souvent négligée à tort, la qualité rédactionnelle a pourtant un impact négatif considérable surtout si vous visez une approche haut de gamme.


Selon un sondage double8 conseil réalisé en 2022, 90% des internautes jugent ainsi une entreprise moins professionnelle lorsque ses contenus en ligne comportent des erreurs récurrentes.


Petit tour d’horizon des bonnes pratiques à adopter pour bannir les coquilles de vos communications digitales.


L’orthographe et la grammaire, des incontournables


Sur le web comme à l’écrit, l’orthographe et la grammaire demeurent des prérequis essentiels à une communication professionnelle et efficace. En effet, la qualité rédactionnelle influence directement :

  • La crédibilité de la marque : un contenu truffé de fautes d'orthographe écorne la réputation et donne une impression d’amateurisme. 93% des internautes déclarent qu'une erreur dans un texte les rend suspicieux sur la qualité des produits ou services proposés.

  • La compréhension du message : une mauvaise grammaire ou des erreurs d’orthographe peuvent rendre un texte confus ou ambigu. Cela nuit à l'expérience utilisateur et fait fuir les visiteurs.

  • Le référencement naturel (SEO) : les moteurs de recherche comme Google favorisent les sites au contenu irréprochable, gage de qualité pour l’utilisateur. D'après une étude Moz de 2021, l'optimisation orthographique et grammaticale permettrait un gain SEO de 12 à 15%.

Des erreurs à bannir absolument


Parmi les erreurs les plus préjudiciables, on peut citer :

  • Les fautes d’accord (sujet/verbe, genre/nombre) : "ils mange", "les informtions"

  • Les erreurs de conjugaison (temps, modes, personnes) : "je vais partir" au lieu de "je partirai", "que tu viendras" au lieu de "que tu viennes"

  • Les confusions d’homophones courants (à/a, on/ont, est/et, ce/se...) : "Nous avons décidé d'accélérer là cadence pour atteindre nos objectifs"

  • Les problèmes de ponctuation nuisant à la structure des phrases : "Cette situation nécessite une réponse immédiate une intervention est urgente"

  • Les impropriétés lexicales (barbarismes, anglicismes...) : "Nous devons updater notre base de données", "une deadline pour délivrer ce rapport"

  • Les erreurs sur les noms de marques : "J'ai acheté 1 pot de La Vache qui rit" au lieu de "1 pot Vache qui rit"

Surtout, il convient d’éviter les erreurs récurrentes qui entachent la crédibilité sur le long terme. Relire ses contenus avant publication s'avère impératif. Pour aider à la relecture, il existe des outils de correction automatique intéressants comme Grammarly, Antidote ou LanguageTool.


Optimiser son SEO grâce à une rédaction soignée


Si l’orthographe n’est pas un critère officiel du référencement Google, elle influence directement l’expérience utilisateur. Les contenus de qualité sont tout simplement mieux classés.


Pour améliorer son SEO grâce à une rédaction optimisée, quelques règles d’or :

  • Utiliser les bons mots-clés en respectant leur orthographe : répéter son terme cible 2 à 3 fois dans un article

  • Rédiger avec des phrases courtes (15-20 mots recommandés) et une syntaxe claire

  • Structurer son contenu avec des intertitres balisés H2 et H3 comportant les mots-clés

  • Proposer des textes 100% originaux sans erreur d'au moins 2.000 mots pour un SEO optimal

  • Optimiser la lisibilité en aérant le texte (paragraphes de 3-4 phrases maximum)

Les bons réflexes pour une communication digitale réussie


relecture
© AdobeStock

Pour bannir les fautes de ses contenus marketing en ligne, plusieurs solutions complémentaires :

  • Se relire à voix haute pour détecter les formulations ambiguës

  • Faire appel à des correcteurs professionnels pour gagner en crédibilité

  • Utiliser des outils de correction automatisée en complément

  • Demander un regard extérieur à des proches

  • Consulter des ouvrages de référence en cas de doute

  • Maîtriser les règles de base de conjugaison, grammaire et orthographe

  • Enrichir régulièrement son vocabulaire pour varier les formulations

  • Vérifier systématiquement les noms propres et chiffres

  • Citer ses sources pour renforcer la fiabilité des contenus et rendre à César ce qui appartient à César

  • Nettoyer les métadonnées et balises HTML pour optimiser le référencement

Quelques outils indispensables pour éviter les erreurs :

  • Dictionnaire en ligne (Larousse, Littré)

  • Conjugaison : site Bescherelle ou application

  • Correcteurs : Grammarly, Antidote, LanguageTool

  • Guide d'orthographe : Projet Voltaire, orthographe-recommandee.info


Conclusion


Une orthographe et une grammaire irréprochables sont les clés d’une communication digitale professionnelle et qualitative. Pour y parvenir, maîtriser les règles de base parait indispensable, tout comme faire preuve de rigueur et de méthode lors de la rédaction de ses contenus en ligne.


La faute d'orthographe, de grammaire ou de style, quand elle est répétée, crée tout de suite une ambiance low cost. Si elle apparaît moins néfaste pour les clients qui vous connaissent, elle ne vous aidera pas en revanche à convaincre les acheteurs potentiels.


Si la tâche vous semble complexe, sachez que des solutions existent. Faire appel à un spécialiste du webwriting ou un webmaster peut vous faire gagner un temps précieux. Un regard expert vous assurera un contenu optimisé, sans erreur, et cela améliorera naturellement votre référencement.


Alors, convaincu de l’importance d’apporter un soin pointilleux à vos textes en ligne ? Une communication digitale soignée passe par un contenu irréprochable et une excellente qualité rédactionnelle. À vous de jouer !

Posts similaires

Voir tout

Comments


BLOGPOST DOUBLE8 CONSEIL

(Re)trouvez ici tous nos articles

 
bottom of page